Dépliant pour l'exposition : 1942 en Anjou
Dépliant pour l'exposition : 1942 en Anjou

Dépliant « 1942 en Anjou »

Archives départementales du Maine & Loire

Dépliant « 1942 en Anjou », une année au cœur de la seconde guerre mondiale, dans un département occupé. Une année charnière, disent les historiens. Au travers de nombreux documents et photographies, objets et  témoignages, les Archives départementales présentent une relecture de ce passé qui nous est si proche et qui pourtant s’éloigne.

À Angers les occupants sont présents de manière massive, la ville étant le siège d’une administration régionale. Les troupes armées, les forces de police, une nouvelle organisation politique, administrative et judiciaire enserrent les habitants dans un carcan sévère, même si la situation est moins rude dans les campagnes que dans les villes. La vie quotidienne des angevins est soumise à de nombreuses pénuries et restrictions, beaucoup d’hommes sont au loin, prisonniers. Face aux difficultés des temps, des solidarités s’organisent, on vit, on se distrait, malgré la censure et le couvre-feu.

1942, c’est le temps où le fossé se creuse : entre les quelques-uns qui se rangent derrière l’idéologie nazie pour collaborer, et ceux qui s’engagent pour résister. A Belle-Beille, on fusille, on meurt à vingt ans pour des tracts distribués ; à Montreuil-Bellay, les familles tsiganes connaissent l’enfermement. A Angers, à Fontevraud, on est emprisonné, on meurt pour des idées ; les rafles de l’été 1942 entrainent dans leurs convois de la mort les familles juives vers la déportation.

70 ans plus tard, dans une Europe en paix, cette exposition nous rappelle les jours sombres, pour mieux nous faire mesurer le prix de la liberté. Cette large évocation, visible du 16 septembre 2012 au 31 janvier 2013, sera accompagnée de nombreux évènements tous publics et une journée d’études, en liaison avec l’Université d’Angers.

  • Archives départementales du Maine & Loire
  • 2012